Injection de toxine botulique

La toxine botulique est une toxine produite par une bactérie. Elle permet de diminuer la contraction des muscles par son action paralysante musculaire (blocage de la jonction neuromusculaire). Le botulisme est la maladie liée à cette bactérie (Clostridium botulinum). Actuellement, il est possible d’obtenir une toxine botulique pure dont on contrôlera le dosage de façon précise afin d’utiliser son action paralysante très sélective. L’idée est de paralyser certains muscles responsables de rides au niveau du visage.
Les rides d’expression du visage sont liées à une contraction trop importante des muscles sous-jacents. Elles sont parfois très marquées et gênent le patient qui en demande la correction. Le traitement de ces rides par l’injection de toxine botulique permet d’améliorer considérablement ces rides d’expression sans faire disparaître la mobilité normale du visage.
Avant tout traitement, il convient de préciser à son chirurgien plasticien les antécédents d’injection de toxine botulique et les risques de paralysie des muscles de la face, de maladie neuromusculaire ou de troubles de la coagulation. En effet, le chirurgien jugera en fonction de ces éléments de l’opportunité ou non de l’injection de toxine botulique. La myasthénie, la prise d’antibiotiques de la famille des aminosides et la grossesse constituent des contre-indications formelles à l’injection de toxine botulique. Il est préférable par ailleurs d’éviter de prendre de l’aspirine, des anti-inflammatoires ou des anticoagulants pendant les 2 semaines qui précédent et qui suivent l’injection afin de minimiser le risque d’ecchymoses ou de saignements mais aussi de diminuer le risque de diffusion du produit vers les muscles périphériques et d’éviter ainsi des effets secondaires indésirables.
L’injection se réalise sans anesthésie ou sous anesthésie locale par application de pommade anesthésiante une heure avant l’injection. Celle-ci se fait dans le muscle responsable des rides à traiter. L’intervention ne nécessite pas d’hospitalisation et est réalisée en ambulatoire au cabinet. Par ailleurs, dans les 3 jours suivant l’injection, il est nécessaire de contracter fortement les muscles injectés 3 fois par jour pour obtenir une bonne efficacité du produit.
Les résultats seront visibles au bout de quelques jours ; cependant, pendant environ 15 jours, les effets sur le visage peuvent être variables (voire dissymétriques à certains moments) avant de finir par se stabiliser. Lors des premières séances, la durée d’action varie de 2 à 6 mois et les effets s’atténueront en 3 à 6 mois.
Les injections doivent être pratiquées à 3/7 mois d’intervalle pour obtenir une certaine stabilité du résultat. Il est recommandé de ne jamais réduire l’intervalle à moins de 3 mois, notamment afin d’éviter de créer une résistance au produit (effet vaccin).

Actualités