La Lipoaspiration

Technique de chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde, elle consiste à aspirer la graisse sous-cutanée par de petites incisions. Pratiquée par un chirurgien qualifié en chirurgie plastique, elle permettra d’harmoniser la silhouette en réalisant un véritable modelage du corps (liposculpture).
Véritable intervention chirurgicale, elle doit être réalisée au bloc opératoire par un chirurgien plasticien. Nombre d’accidents graves et de complications sont le fruit d’interventions réalisées en cabinet, sans les précautions qui entourent tout acte chirurgical, par des praticiens non qualifiés en chirurgie plastique et esthétique.
La lipoaspiration ne constitue pas en soit un moyen d’amaigrissement ; elle a pour objectif de corriger les disgrâces esthétiques de la silhouette liées à des surcharges graisseuses localisées. La région de « la culotte de cheval » représente la zone la plus fréquemment opérée, mais d’autres régions du corps peuvent bénéficier de cette technique (hanches, abdomen, cuisses, genoux, mollets, chevilles, bras, menton).
Le principe de la liposuccion réside dans l’aspiration des cellules graisseuses grâce à des canules mousses par de mini-incisions de 3 à 5 mm en utilisant un aspirateur à dépression. Le chirurgien crée de véritables tunnels dans la graisse qui, associés à la rétraction secondaire de la peau sus-jacente, vont permettre de corriger les stéatoméries disgracieuses. Dans les suites postopératoires, la patiente devra porter un pansement modelant, et éventuellement un vêtement compressif pendant quelques jours ou plusieurs semaines selon les cas.
L’oedème post-opératoire persistant longtemps, ce n’est qu’à partir du 4ème mois après l’intervention qu’il sera possible de juger la qualité finale de la lipoaspiration. En général, le résultat est une amélioration franche de la silhouette. En cas d’insuffisance du traitement, un complément de liposuccion pourra toujours être réalisé à ce moment-là, mais c’est rarement le cas.

Type d’anesthésie : variable selon l’importance de la lipoaspiration anesthésie locale, anesthésie locale + complément intraveineux, anesthésie générale le plus souvent, anesthésie locorégionale (péridurale ou rachianesthésie)

Durée de l’hospitalisation : de quelques heures à 24 heures en fonction du volume de graisse aspirée.

Actualités