Lipomodelage du mont de Vénus

A l’inverse des patientes ayant un excès de volume au niveau du Mont de Vénus, certaines patientes n’ont aucun relief et souhaitent avoir un certain galbe à ce niveau.

Cela peut être réalisé par greffe de tissu graisseux que l’on appelle lipomodelage du Mont de Vénus.

La technique consiste à prélever de la graisse à un endroit où elle est en excès (face interne des genoux,  face interne des cuisses, région abdominale, région sus iliaque). Cette graisse est ensuite préparée pour être ensuite transférée au niveau du Mont de Vénus.
Il faut savoir qu’environ 70% de la graisse prend, et qu’au départ il y a un œdème important. Cet œdème disparaît en un mois et une résorption graisseuse se poursuit pendant environ trois mois, temps nécessaire pour obtenir le résultat final
Cette intervention peut être réalisée en chirurgie ambulatoire ou avec une hospitalisation d’une nuit. Dans la plupart des cas les suites post-opératoires sont simples avec quelques règles de bon sens.
Il existe des ecchymoses (bleus) assez importantes au niveau du site de prélèvement. Il faut environ trois mois pour obtenir le volume final du site de prélèvement.
Au niveau du site receveur, il faut également environ trois mois pour obtenir le résultat final.
Il est très important que la patiente ait un poids stable car la greffe de tissu graisseux peut évoluer en fonction du poids  (perte de volume si la patiente maigrit, augmentation du volume si la patiente augmente son poids).
Habituellement, le résultat est satisfaisant. La prise de greffe de tissu graisseux se fait dans de bonnes conditions. Il faut bien définir la demande de la patiente. En cas de demande d’augmentation plus importante, dans certains cas, il faut réaliser une deuxième séance qui se fait selon les mêmes conditions que la première, que ce soit au point de vue des suites post-opératoires, que des coûts à la charge de la patiente.
Les complications pour cette intervention sont habituellement rares. Comme toute Chirurgie, on a un risque d’hématome et un risque infectieux. En cas d’infection il faut consulter rapidement : enlever un point au niveau de la zone qui est infectée, mettre la patiente sous antibiotiques et appliquer de la glace localement.

Actualités