Lipomodelage vaginal sous-muqueux

À propos

Avec l’âge la muqueuse vaginale peut être un peu laxe et surtout peut s’affiner et se dessécher.  Afin d’améliorer la trophicité de la muqueuse vaginale, on peut réaliser dans certains cas un lipomodelage vaginal sous-muqueux. 
Cette intervention consiste à réaliser une greffe de tissu cellulo-adipeux sous la surface de la muqueuse vaginale de façon à améliorer sa trophicité. 

Technique chirurgicale

La technique chirurgicale consiste à prélever la graisse en une zone où elle est en excès. Cette graisse est ensuite préparée puis est transférée en réalisant un tapissage de la région sous-muqueuse par une déposition de spaghettis graisseux sur une grande partie de la surface muqueuse. 

Précautions avant l’intervention

Une consultation gynécologique récente est habituellement nécessaire avant cette intervention pour éliminer une éventuelle lésion gynécologique (dysplasie ou cancer du col ou du vagin). Cette intervention mérite toujours un délai de réflexion. Lors de la première consultation, la trophicité vaginale est évaluée de façon à pouvoir évaluer l’amélioration à la suite de l’intervention.

Soins Post-Opératoires

Cette intervention peut être réalisée en chirurgie ambulatoire, ou avec une hospitalisation d’une nuit. Dans la plupart des cas les suites post-opératoires sont simples avec quelques règles de bon sens pour éviter les traumatismes locaux, et éviter bien-sûr les rapports sexuels.
Après la sortie un simple lavage quotidien à l’eau et au savon est recommandé. Les douches sont autorisées au bout de 2 jours. Les bains et les rapports sexuels sont déconseillés pendant environ 4 semaines.
Avant de reprendre les rapports, il est souhaitable que la patiente réalise une rééducation sensitive locale par des caresses vaginales douces, de façon à retrouver une bonne sensibilité locale et limiter les troubles sensitifs au moment des rapports sexuels. 

Résultats

Les résultats sont variables selon les patientes. On peut habituellement escompter une amélioration de la souplesse de la muqueuse et de la trophicité de la muqueuse, qui peuvent permettre d’améliorer le confort et la qualité des rapports sexuels.

Complications

Les complications sont rares. Comme toute intervention, on a un risque d’hématome (très rarement) et un risque d’infection. En cas d’infection la consultation doit se faire rapidement. Il faut alors faire sauter un point pour permettre d’évacuer la graisse qui s’est infectée et traiter la patiente par antibiothérapie efficace.
Les autres complications comme les douleurs ou dyspareunie, avec une gêne au moment des rapports sexuels sont souvent liés à des phénomènes névrotiques (psychologiques) qui avaient été minimisés avant l’intervention. Ne pas attendre plus de cette intervention qu’elle ne peut donner c’est-à-dire une amélioration modérée de la trophicité de la muqueuse.