Recherche sur les cellules souches mammaires

Share

Recherche sur les cellules souches mammaires

Dr Delay, vous participez à des recherches fondamentales, au Centre Léon Bérard, sur les cellules souches mammaires, pouvez- vous nous expliquer en quelques mots le thème de ces recherches ?

Nos travaux de recherche concernent les cellules souches mammaires et les cellules souches d’origine graisseuse. Ces deux sujets sont passionnants, et vont probablement révolutionner la Médecine dans les 20 ans qui viennent.

Concernant les cellules souches mammaires, nous travaillons principalement sur le thème « cellules souches mammaires et cancer du sein ».

Tout au long de la vie, l’organisme fabrique de nouvelles cellules pour régénérer et réparer les tissus. C’est le rôle des cellules souches de fournir de nouvelles cellules, car leur lignée ne s’épuise pas, et ces cellules peuvent se diviser de façon infinie, et ainsi réparer les tissus et ainsi participer à maintenir notre organisme en bon état de santé. Ces cellules souches sont maintenues à disposition par leur environnement, pour une utilisation en fonction des besoins de l’organisme. Il est important de préciser que ces cellules résistent aux agressions (molécules toxiques par exemple, comme la chimiothérapie), afin d’assurer leur rôle tout au long de la vie, malgré les agressions que l’organisme peut subir.

Quand les cellules souches deviennent cancéreuses, leur résistance leur permet d’échapper aux traitements classiques (chimiothérapies), et d’être à l’origine des rechutes secondaires tardives, comme cela est bien suspecté dans le cancer du sein.

Ainsi, pour prévenir l’apparition de lésions secondaires (métastases tardives), et obtenir la guérison définitive, il faudrait comprendre pourquoi ces cellules souches deviennent malades, et si possible éliminer ces cellules souches cancéreuses.

Cela constitue le thème central de recherche de notre équipe. Les thèmes périphériques sont tous les éléments susceptibles d’agresser ces cellules, et également de préciser l’état des cellules souches dans le cadre des mutations Brca 1 et Brca2, situations dans lesquelles elles ne semblent pas jouer normalement leur rôle de réparation, ce qui pourrait expliquer en grande partie le très haut risque de cancer du sein dans ces prédispositions génétiques. Concernant la possibilité d’éliminer les cellules souches mammaires cancéreuses, notre but ultime est de trouver un moyen de tuer ces cellules souches cancéreuses, tout en épargnant les cellules saines. Si nos travaux aboutissaient, cela permettrait, sans aucun doute, de franchir une étape décisive dans la lutte contre le cancer du sein et d’envisager enfin une guérison définitive d’une grande partie des cancers du sein (sans redouter l’épée de Damoclès de la survenue de lésions secondaires, des années après le traitement de la lésion primitive au niveau du sein). Cela permettrait incontestablement d’améliorer de façon significative la prise en charge thérapeutique des cancers du sein.

 

Ma contribution dans l’équipe « BMP, Niche tumorale et résistance » du Dr Véronique Maguer- Satta se fait principalement de trois manières : fournir du matériel cellulaire aux biologistes de l’équipe, insuffler des idées et donner de grandes directions vers lesquelles les applications cliniques seront les plus probables et les plus utiles, et enfin trouver des fonds et des mécènes pour financer ces recherches. Notre recherche a actuellement une reconnaissance internationale, mais nous avons besoin de fonds pour alimenter et dynamiser ces travaux de recherche. Si vous êtes mécènes, ou seulement intéressés pour aider la recherche sur ce thème (dons lors de fêtes ou de cérémonies, par ex) n’hésitez pas à me contacter pour que je vous  précise la démarche à réaliser pour financer notre équipe de recherche.

avatar

Dr Emmanuel DELAY

Le Docteur Emmanuel DELAY (Dr ED, Lyon) est chirurgien plasticien à Lyon. Il a été formé en France à Lyon (au CHU de Lyon Il est Ancien Interne des Hôpitaux de Lyon, ancien Chef de Clinique Assistant des Hôpitaux de Lyon, à l’Hôpital St-Luc, et au Centre Léon Bérard), à Toulouse (CHU Rangueil), en Belgique à Bruxelles (service Pr M LEJOUR), et aux ETATS UNIS, notamment à l’Emory University d’Atlanta (Pr J. BOSTWICK, Pr F NAHAI).

Related Posts

Comments are closed.

Actualités