Soleil et Chirurgie Plastique ?

Lorsqu’on prévoit une intervention de chirurgie Plastique, il faut prendre en compte dans sa programmation : les cicatrices qu’il ne faut pas exposer au soleil ; et également les ecchymoses qu’il ne faut pas exposer au soleil tant qu’elles n’ont pas complètement disparues.

Lorsque vous prévoyez une intervention de chirurgie Plastique Esthétique,  il est important de prendre en compte deux éléments : les cicatrices et les ecchymoses.

Concernant les cicatrices, celles-ci ne doivent pas être exposées au soleil pendant les six mois suivant l’intervention et ceci de façon très stricte. Les UV entrainent une inflammation de la cicatrice, et cela pourrait conduire à une cicatrice rouge dite hypertrophique. Durant toute l’année qui suit, jusqu’à maturation de la cicatrice (une cicatrice est mature lorsqu’elle se recolore à la même vitesse que la peau alentours lorsqu’on appuie dessus), il est conseillé de protéger la cicatrice par un écran total (écran total de force 50), ou par une pommade de type Cover-mark, qui a l’avantage de la masquer. A distance, lorsque la cicatrice est parfaitement mature, il n y a pas d’inconvénient à l’exposer au soleil.

Le deuxième élément à prendre en compte, lorsqu’on programme une intervention de Chirurgie Plastique Esthétique, c’est la présence d’ ecchymoses (gros bleus+++), comme après une liposuccion, ou un lipomodelage. Si l’on met au soleil précocement les ecchymoses, on risque d’avoir un aspect brun marbré qui peut perdurer plusieurs mois, voire plus. Aussi, il faut attendre la disparition complète des ecchymoses avant d’exposer la peau au soleil++++.

Pour les petites cicatrices de liposuccion ou de prélèvement graisseux, on met un écran total sur ces petites cicatrices, pour éviter qu’elles ne rougissent, et ne se voient.

Actualités