Surpoids et Obésité

La définition de l’obésité selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est : « L’obésité est définie comme un excès de masse graisseuse qui entraine des conséquences néfastes sur la santé ».

L’obésité est aujourd’hui considérée comme une maladie chronique qui évolue en plusieurs phases : phase de prise de poids, phase d’obésité constituée, phase de perte de poids, phase de rechute. Il est important de comprendre à quel stade se situe le patient pour proposer une démarche thérapeutique adaptée.

En pratique, l’obésité se définit à partir de l’indice de masse corporelle (IMC) ou BMI (Body Mass Index) des anglo-saxons, calculé à partir de la taille et du poids selon la formule : IMC = P/ T2

IMC (KG/m2) = Poids/ Taille2 (IMC= Taille en Kg et poids en m)

Selon la formule IMC = P/T2 et permet de définir le statut pondéral :

18,5<IMC<25 = corpulence normale

25<IMC<30 = surpoids

30<IMC<35 = obésité modérée (grade 1)

35<IMC<40 = obésité sévère (grade 2)

IMC≥ 40 = obésité morbide (grade 3)

Cette définition reposant sur l’IMC a l’avantage d’être facile à retenir et internationale. On sait par ailleurs que l’IMC est très bien corrélé à l’adiposité de la personne.

Pour préciser la forme de surpoids ou d’obésité pour une personne, il faut bien sûr prendre en compte l’IMC mais également la localisation du tissu adipeux, car certaines localisations du tissu adipeux sont plus délétères que d’autres :

Tissu adipeux viscéral : le tissu adipeux situé en intra-abdominal est un tissu adipeux plus délétère pour la santé, notamment au point de vue cardiovasculaire++.

Tissu adipeux ectopique : la présence de graisseux ectopique, c’est-à-dire de dépôt de triglycérides dans les tissus non destinés à ce stockage, comme le muscle et le foie, est délétère.

Tissu adipeux sous –cutané et stéatoméries : le tissu adipeux sous-cutané, suivant la localisation, est plus ou moins délétère. Certaines localisations comme la culotte de cheval sont moins délétères que le stockage abdominal. Il est important de connaitre la notion de stéatoméries +++, que nous reverrons par la suite, car beaucoup d’obésités débutent par un stockage au niveau des stéatoméries d’origine familiale. La prévention de l’obésité nécessiterait que ce concept de stéatoméries soit mieux connu des médecins et des soignants +++.

Actualités