actualite-icon

Actualités

actualites-image

Dr.Emmanuel DelayPublié le 2020-02-07

Pourquoi faut-il bien s’appliquer dans le tracé, la réalisation, et la suture de la mastectomie?

La longueur et la qualité de la cicatrice de mastectomie a toujours été importante pour les patientes. Cependant, cette cicatrice était parfois un peu négligée, car le chirurgien réalisant la mastectomie se disait que, de toute façon, cette cicatrice allait être reprise lors de la reconstruction mammaire.


Depuis la technique du Lambeau Dorsal à Cicatrice Courte à abord latéral exclusif, la reconstruction mammaire se fait par voie latérale exclusivement et, de ce fait, on ne reprend pas la cicatrice de mastectomie lors de la reconstruction mammaire. La cicatrice restera donc définitive, et il faut donc tout faire pour qu’elle soit la plus discrète et de la meilleure qualité possibles. Dans cette actualité, nous présentons les points importants pour obtenir une telle qualité de cicatrice, et encourageons les chirurgiens à fournir la meilleure qualité possible à la cicatrice de mastectomie.

 

De tout temps, la qualité, la longueur et la position de la cicatrice de mastectomie étaient importantes pour les patientes. Cependant, cette cicatrice était parfois un peu négligée, le chirurgien réalisant la mastectomie se disait que, de toute façon, cette cicatrice allait être reprise lors de la reconstruction mammaire.

Depuis la technique du Lambeau Dorsal à Cicatrice Courte (LDCC) à abord latéral exclusif, la reconstruction mammaire se fait par voie latérale exclusivement, que ce soit le lambeau d’avancement abdominal et la reconstruction du volume lui-même ; si bien qu’il est fondamental que cette cicatrice soit de bonne qualité.

 

Technique chirurgicale:

  • Le tracé de l’incision de mastectomie est fondamental. Il doit être réalisé en préopératoire, sur la patiente debout, au crayon dermographique. L’incision doit, si possible, éviter le décolleté et être économe de la peau enlevée, et bien positionnée.
  • L’incision doit être franche jusqu’au plan des crêtes de Duret, permettant alors un décollement régulier dans le plan des crêtes de Duret.
  • Il est important d’avoir une régularité des lambeaux de mastectomie (parfois le chirurgien commence trop superficiel, puis s’épaissit un peu trop, donnant des irrégularités aux lambeaux de mastectomie).
  • Il faut éviter le plus possible les séromes importants par la technique du capitonnage.
  • Réaliser le curage par la cicatrice de mastectomie, sans extension latérale importante (qui n’est pas nécessaire, puisque la mastectomie donne la voie d’abord pour le curage axillaire après décollement) ;
  • Commencer la suture par les extrémités de la cicatrice, et si la patiente est un peu adipeuse, il faut réaliser une liposuccion des extrémités de la cicatrice de façon à éviter une oreille cutanéo-graisseuse.
  • Enfin, la suture doit être réalisée en trois plans, avec un surjet intradermique pour éviter la marque des points séparés ou des agrafes.

 

Soins postopératoires:

Il est fondamental, pour obtenir la meilleure cicatrice possible, de réaliser un massage précoce des cicatrices, de la pulpe à partir de 15 jours, avec un palper-rouler à partir de 3 semaines. A partir d’un mois, en appliquant une pommade à base de silicone dont le but est d’éviter l’hypertrophie cicatricielle.

 

Pourquoi est-il aussi important d’obtenir une jolie cicatrice? 

D’abord, par respect de la patiente qui est très attachée à la qualité de la cicatrice,  et sera alors spécialement motivée pour prendre soin d’elle, en la massant, et également en caressant la peau du thorax.
Ensuite, du fait qu’on ne reprenne plus la cicatrice de mastectomie lors de la reconstruction mammaire différée, il faut donc tout faire pour qu’elle soit la plus discrète possible (située à distance du décolleté, sans oreille cutanée importante, de bonne qualité, et sans marque de points ou d’agrafes).

 

Qui doit réaliser la cicatrice de mastectomie avec le résultat le meilleur possible?

Le chirurgien cancérologue, qui a fait la tumorectomie si possible par voie aréolaire, (ou au moins dans le futur fuseau d’une éventuelle mastectomie,) doit réaliser une cicatrice de bonne qualité et bien positionnée, en s’appliquant bien.

 

Si vous souhaitez que le Docteur DELAY réalise la mastectomie, cela peut être possible dans certains cas, si vous souhaitez ensuite bénéficier d’une reconstruction par le Dr Delay et si l’agenda du Dr DELAY à la période considérée le permet: avant de prendre rendez-vous dans ce sens, il faut vérifier auprès du secrétariat du Docteur DELAY, que l’agenda du Docteur DELAY permette une mastectomie dans des délais satisfaisants. L’idéal étant alors que la tumorectomie et le geste ganglionnaire (recherche du ganglion sentinelle) aient été réalisés préalablement: le Dr Delay n’ayant alors qu’à se concentrer sur la qualité de la mastectomie. Dans certains cas, s’il faut réaliser un curage axillaire complémentaire, le Docteur DELAY peut demander à un cancérologue du sein de réaliser ce curage ganglionnaire en équipe avec lui.

 

Conclusion

 

Le respect du décolleté, la position et la qualité de la cicatrice de mastectomie sont des points essentiels pour la qualité future de cette cicatrice, et de la reconstruction future.

Dans la mesure où la reconstruction mammaire par Lambeau Dorsal à Cicatrice Courte, avec abord latéral exclusif, ne reprend pas cette cicatrice, il est vraiment essentiel que la cicatrice soit bien positionnée et ait une bonne qualité cicatricielle. Aussi, la qualité du geste de mastectomie est essentielle pour la qualité esthétique et morphologue du futur sein reconstruit.

Il est important que la patiente demande au chirurgien d’obtenir une telle qualité de cicatrice de mastectomie, et que sa demande soit bien entendue par le chirurgien réalisant la mastectomie.